Le développement du partenariat musical en médiathèque | ACIM

See on Scoop.it-thécaires | Espace musique & cinéma

La coopération entre la médiathèque Jules Verne et l’École municipale de Musique de Vandoeuvre
Mémoire de stage d’année spéciale – Stage réalisé à la médiathèque Jules Verne de Vandoeuvre-lès-Nancy

par Robin GLANTENAY
Promotion 2011/2012
IUT Nancy-Charlemagne – Dépt. Info-Com – Option MLP – Université de Lorraine
2 ter Boulevard Charlemagne – CS 5227 – 54052 NANCY CEDEX

 

INTRODUCTION

La musique s’est rapidement imposée au cours des trois dernières décennies comme un secteur phare dans l’offre documentaire des bibliothèques de lecture publique, et a notamment contribué à la requalification de nombre d’entre elles en « médiathèques » publiques. Les bibliothèques multimédia et médiathèques publiques ont ainsi mis en place parallèlement des politiques d’animation en accord avec cette offre documentaire afin de mieux faire découvrir les différentes formes d’expression vivante de la musique auprès de leurs publics. Cette montée en puissance de la musique en bibliothèque s’est toutefois rapidement heurtée à un puis deux phénomènes indépendants, venus pourtant frapper de concert la bonne santé des secteurs audiovisuels des médiathèques. Le premier, l’émergence d’internet, a permis aux auditeurs potentiels de télécharger, légalement ou non, la musique qu’ils achetaient auparavant auprès de leur disquaire ou empruntaient à leur médiathèque. De fait, une partie des usagers gagnés grâce à l’apparition de l’offre de musique a rapidement fait défaut en pratiquant le téléchargement en lieu et place de l’emprunt en bibliothèque. Le deuxième coup porté au bon développement de la musique comme du reste des collections, et plus problématique sur le long terme, l’a été par la crise économique frappant depuis 2007 les états occidentaux. C’est peu à peu l’ensemble des collectivités publiques qui a ainsi été frappé par cette crise, ayant d’abord touché l’Etat, puis les collectivités territoriales dont les budgets font l’objet de resserrements de plus en plus drastiques. Contraintes à des arbitrages budgétaires dont la culture ne sort généralement pas gagnante, les collectivités territoriales éprouvent les plus grandes difficultés à maintenir les budgets de leurs bibliothèques, et les moyens pour ces dernières de développer leurs collections. C’est donc logiquement que les bibliothèques recherchent les moyens de faire face à cette épée de Damoclès pesant sur leurs ressources. La coopération, ou le fait pour les bibliothèques et médiathèques de collaborer avec d’autres structures publiques, associatives, ou même commerciales en vue de proposer des actions mutualisées au public, apparaît ainsi comme l’un des moyens d’atténuer les conséquences de cette double crise. En secteur audiovisuel, cette dernière se traduit principalement par la mise en place d’animations conjointes entre les médiathèques et leurs partenaires, mais pas uniquement. Elle peut en effet donner lieu à d’autres formes d’actions comme la coopération documentaire ou l’offre de formations. Dans tous les cas de figure, la coopération peut se révéler absolument bénéfique moyennant l’acceptation d’une inévitable surcharge de travail pour les agents impliqués.

See on www.acim.asso.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s